Le portail de la Médiathèque départementale de
l'Aube et de son réseau de médiathèques

AccueilCritiques rédigées par Céline

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Céline

 

L'homme qui plantait des arbres (Jean Giono)

note: 5L'arbre qui cache la forêt... Céline - 14 décembre 2019

On ne présente plus la nouvelle écologique de Jean Giono, écrite en 1953 et plus que jamais d’actualité... Aujourd'hui les débats passionnés autour du réchauffement climatique ou de la collapsologie font autant d'adeptes que de sceptiques. Mais si chacun se contentait de planter un gland, on n'a pas idée des miracles qu'il en résulterait ! Si Elzéard Bouffier n'a eu besoin que de la force de son âme et de son amour de la nature pour le savoir, on peut déjà commencer par lire son histoire pour s'en inspirer... et admirer les magnifiques illustrations à l'huile d'Olivier Desvaux qui subliment le tout.

Les pestiférés (Serge Scotto)

note: 5Peste d'existence ! Céline - 14 décembre 2019

Adaptée d'une histoire non achevée de Marcel Pagnol - mais qui en avait raconté la fin à ses proches - et retrouvée après sa mort, cette B.D. retrace un tragique épisode de l'histoire de France.
1720, le commerce bat son plein entre les ports de Marseille et du Proche-Orient.
Problème : le germe de la peste circule dans les cargaisons et les examens sanitaires laissent à désirer. Malgré quelques morts, aucune inquiétude ni mesure de précaution ne voient le jour... et conduisent à déplorer environ 40 000 décès sur 80 à 90 000 habitants en quelques mois. La panique et la mort s'installent dans la cité phocéenne mais une poignée d'habitants s'organise. Ils partent dans les terres de Provence pour se protéger du fléau. L'histoire se transforme alors en conte philosophique haut en couleurs.
Mais point d'épilogue heureux...
La peste s'étendra dans toute la Provence et fera 100 000 morts sur 400 000 habitants.

Une histoire terrible servie par une illustration de grande qualité.

Un air de paradis (Arnaud Quéré)

note: 3Le goût d'avant Céline - 4 décembre 2019

La touche surannée de ce roman graphique fait mouche : la douceur des dessins, les souvenirs d'une enfance heureuse, les jeux avec trois fois rien, la présence tranquille et bienveillante des adultes... La France rurale qui prend le temps de profiter et d'exister... Et qui revient en force avec la mode du "slow tourisme" (en anglais s'il vous plaît sinon ce serait moins vendeur ! )
Bref, un air de paradis qui pourrait bien vous donner un avant-goût de vos prochaines vacances. Seuls petits bémols : des coquilles dans le texte et des transitions un peu malhabiles, mais qui n'enlèvent rien à ce moment de félicité partagée !

Ma vie de courgette (Claude Barras)

note: 5Pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour Céline - 28 novembre 2019

Dans ce film d'animation qui s'ouvre sur un fait tragique, tout invite à la résilience ; et le courage, l'entraide et l'amour que les enfants ont à revendre sont tout simplement remarquables. 1h (seulement !) de rigolade et d'émotion que les plus jeunes comme les plus grands ne pourront qu'apprécier.
Amplement méritées, les récompenses du Cristal du long métrage et le prix du public au Festival international du film d'animation d'Annecy en 2016, ainsi que les César du meilleur film d'animation et de la meilleure adaptation en 2017 ont été attribuées à "Ma vie de courgette".

Hana et Alice mènent l'enquête (Shunji Iwai)

note: 4Les bons côtés de l'adolescence ! Céline - 21 novembre 2019

Original et plein d'humour, le film prend plusieurs directions et rend par là-même fidèlement compte d'une vie trépidante d'adolescente !
Quand Alice arrive dans son nouveau collège, difficile d'y trouver sa place... d'autant plus quand on sait que son voisin de table aurait été assassiné et qu'une étrange collégienne vivant en face de chez Alice reste recluse chez elle.
Alice, déterminée à percer à jour ces mystères, trouvera en cette jeune fille une amie inattendue.
Sympa et décalé, un film à la saveur d'une madeleine de Proust (pour trentenaires) à l'esthétique "Iwai" (du nom du réalisateur) !

Robinsons père & fils (Didier Tronchet)

note: 3Dépaysant ! Céline - 19 octobre 2019

Une sympathique immersion sur un îlot perdu de l'océan Indien où la vie s'apprécie différemment. Avec son fils en pleine adolescence, Didier va faire face à lui-même... Vivre sans smartphone, sans internet ni électricité, c'est un challenge mais aussi la garantie d'une vie meilleure !

L'encyclopédie des débuts de la Terre (Isabel Greenberg)

note: 4Aux origines Céline - 5 octobre 2019

Du pôle Nord au Pôle Sud, revisitons les contes et légendes avec une bonne dose d'humour et des histoires dans les histoires. Avec en fil rouge, un conteur à la recherche d'une partie de son âme. Un document original, aux illustrations en noir et blanc (et juste ce qu'il faut de couleur) !

Les souliers rouges (Gérard Cousseau)

note: 4Gast ! Céline - 25 septembre 2019

Été 1944. Jules, 20 ans, petit gars chanceux, malin et débrouillard rencontre Georges, un Russe en exil, érudit, courtois et toujours curieux. Entre les 2, c'est une relation de frères qui se noue. Mais leur amitié survivra-t-elle aux affres de la guerre ? Une BD poignante qui n'occulte en rien l'(in)humanité des protagonistes et l'espoir en toile de fond.

Un été d'enfer ! (Vera Brosgol)

note: 5Le meilleur camp de vacances où ne pas aller Céline - 19 septembre 2019

Nouvelle vie pour la jeune Vera qui arrive à New-York. Mais à l'école, Vera n'a pas franchement la cote. D'origine russe, elle se dit que c'est peut-être ça le problème : elle n'est pas assez américaine pour se faire de bonnes copines. Qu'à cela ne tienne ! L'été prochain elle ira dans un camp d'été russe. Mais la super idée tournera vite à la désillusion... Sans pour autant se départir de son humour et de sa bonne volonté, Vera apprendra beaucoup de cette parenthèse estivale, et n'en repartira pas complètement déçue. Mais à condition de ne pas y retourner !

Tous les bruits du monde (Sigrid Baffert)

note: 5Honneur et amour Céline - 24 juillet 2019

Graziella est jeune, belle, et attirante comme son Italie natale. Antelmo la veut, l'aura, puis la laissera enceinte à 17 ans pour en épouser une autre. Mais chez les Mancini, on a de l'honneur. Graziella tue Antelmo. Après un passage par la prison, son plus jeune frère et elle fuient vers la France. Elle accouche mais prendra des années à aimer son enfant. Des années à reconstruire sa vie, des années à échapper tant à la vengeance qu'au désir fou du frère d'Antelmo.
Un récit prenant, au rythme des bruits du monde, avec l'amour en ligne de mire. L'amour fraternel, l'amour filial d'un enfant différent, et l'amour tout court.
Une très belle histoire et un style puissant.

Mers mortes (Aurélie Wellenstein)

note: 3Plongée en eaux troubles Céline - 24 juillet 2019

Dans un temps futur, mais pas si éloigné de nous, l'eau n'existe plus. Mers et océans ont disparu. La cupidité de l'Homme et son exploitation déraisonnable des ressources en sont les causes. Et la vengeance des espèces marines est terrible. Sous forme de marées fantômes, elles aspirent les âmes humaines. Oural, un jeune exorciste, a développé des pouvoirs pour lutter contre ces marées, tout en s'y faisant une amie fantôme improbable, une delphine.
Il protège les habitants de son bastion. Jusqu'au jour où il est capturé par des mercenaires, dont Bengale est le capitaine flamboyant mais torturé. Un voyage à travers les mers mortes fera comprendre à Oural la souffrance qu'endurèrent les animaux marins, et la raison pour laquelle Bengale l'a fait prisonnier. La solution émergera du fin fond du Groenland...
Saisissant et palpitant jusqu'au bout !

Mon secret est une chance (Gwenaële Barussaud)

note: 5Historique et inspirant Céline - 12 juin 2019

La vie de Léonore, jeune femme de 18 ans, va basculer le jour où elle se rend à Paris avec des ouvriers de la chocolaterie Meunier où elle travaille ; son fondateur, M. Meunier a en effet été invité à recevoir une médaille de l'empereur Napoléon III. Ce voyage pousse ses parents adoptifs à lui avouer la vérité : elle est née à Paris dans une famille aisée, qui a "disparu" sans explication. Entraînée dans les tourments de la grande histoire, la chute de Napoléon III, la guerre contre les Prussiens, l'exil de Victor Hugo, "Léo" va vivre mille aventures et comprendre les subtilités et les égarements d'une société en déroute. En grandissant, ses convictions et sa réflexion la forgent et nous la rendent attachante et intelligente. Une histoire à lire dès l'âge de l'adolescence, qui sensibilise aussi à la période du Second Empire. A faire suivre par le tome 2, bien entendu !

Dissolution (C.J. Sansom)

note: 5Brillant Céline - 24 avril 2019

Un polar de très bon calibre. Autant dans sa reconstitution historique, dans son intrigue, que dans la finesse de ses portraits psychologiques. Matthew Shardlake, avocat bossu - ça a son importance - est traversé par bien des états d'âme, ce qui en fait un homme de grande qualité humaine. Personnellement, j'aurais adoré qu'il existât, et encore plus de le rencontrer. 5 romans de la série suivent "Dissolution" et le dernier (encore pas traduit) est sorti en 2018.

Retour Haut